Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 avril 2008 2 15 /04 /avril /2008 13:01

Numérique et marketing : l'avenir de la presse magazine ?

Alors que la presse quotidienne décline, les magazines seraient, eux, à un stade de maturité. Les professionnels réunis ce matin ont avancé quelques idées pour que ce secteur continue à se développer.

                                                                                                                                                                                                            
Et si l'entreprise de presse se concevait vraiment comme une entreprise industrielle ? C'est la révolution attendue par l'économiste des médias Jean-Clément Texier, qui participait ce mardi matin à une table-ronde sur l'économie de la presse magazine. A ses côtés, Fabrice Boé, président de Prisma Presse, a rappelé qu'un groupe de presse produit « un bien immatériel et créatif » mais doit néanmoins, comme toute entreprise, « gagner de l'argent ».


Le papier, ce « boulet »

Selon Jean-Clément Texier, « le papier est un boulet dans les grands groupes cotés ». Des propos qui ont suscité de vives réactions dans la salle. Pour cet économiste, les magazines ne doivent pas se contenter de leur support traditionnel mais doivent impérativement se tourner vers le numérique. « N'oublions pas qu'en Grande-Bretagne, au Danemak et en Suède, le numérique est déjà le support principal d'information ! », a ajouté Patrick Le Floch, autre spécialiste des médias.


Autre piste avancée: développer davantage le marketing. A en croire Rémy Pfimlin, directeur général de NMPP, celui-ci en serait « encore à l'âge de pierre » dans le secteur de la presse. « On est en train de découvrir pour les magazines des méthodes qui existent déjà depuis des années pour tous les autres produits de consommation », a-t-il lancé, avant d'avancer quelques innovations pour l'avenir. Les NMPP développent actuellement des caisses informatisées, qui permettent de recueillir des données sur les paniers des lecteurs, et donc d'analyser leurs comportements de consommation.

Plus que des titres de presse, les magazines doivent aujourd'hui fonctionner comme des marques. « C'est là notre richesse », a souligné Fabrice Boé, qui a répondu à nos questions sur ce thème à l'issue de la table ronde.




Partager cet article

Repost 0
Published by Alicia Gaydier, Jean-Baptiste Mouttet, Virginie de Rocquigny
commenter cet article

commentaires